Avec les associations MAS et France Alzheimer, Maya intervient depuis 2010 auprès de personnes âgées en tant que comédienne (Prix Paris Jeune Talent pour le spectacle «Alice à l’envers» en 2013 ; le premier rôle dans le film «Une famille» sélectionné au festival Alcine à Madrid en 2015) et chanteuse (formation lyrique et jazz avec la mezzo Marie Blanc).


Elle a commencé ses interventions par des cabarets autour de la chanson française, a ensuite développé des ateliers de théâtre, puis de clown en 2014, a créé le spectacle seule en scène «On connaît la chanson» en octobre 2016, et enfin le « Café-Gâteaux-Crêpes » en janvier 2017. Elle a notamment collaboré avec les accueils de jour de Notre Dame de Bon Secours, et Sainte Marie de Miribel à Paris.


Maya a également donné des cours de théâtre et des ateliers d’écriture pour enfants et adultes.
En parallèle, elle travaille sur sa nouvelle création «Au bureau des amours perdues», une pièce de théâtre avec Loeiza Beauvir et Julien Stéphan .

SYNOPSIS

Le monde que nous connaissons n'existe plus.

Nos républiques démocratiques ont laissé place à un régime totalitaire, un pouvoir unique qui seul, pense et décide pour le peuple. Afin de pouvoir diriger sans peine, cette autorité a banni l'amour et toute émotion forte, susceptibles de conduire la population à des comportements déviants et incontrôlables. Les gens vivent ainsi dans une illusion de bonheur, avec dans le cœur un électrocardiogramme plat. Ils suivent tous un traitement appelé « complément alimentaire », mais qui n'est autre qu'un cocktail destiné à les abrutir. La devise : « Travaillons ensemble pour un présent plus sain. » Le pouvoir unique met tout en œuvre pour qu'aucun souvenir de l'ancien monde ne subsiste. Toute archive est détruite, en particulier celle qui concerne l'amour. Plus de chansons douces et tristes, plus de comédies romantiques, plus de poésies, plus de confidences...

Nos deux personnages travaillent dans l'un de ces bureaux de destruction d'archives.

Leur mission quotidienne est simple : broyer des dossiers jugés « inutiles » et « obsolètes ». Seulement, un dysfonctionnement du broyeur va leur révéler le contenu des dossiers.

Commence alors leur réveil, une (re)prise de conscience douloureuse qui va les mener à se battre pour le droit d'aimer, de penser et de se souvenir.

Spectacle drôle et sensible autour de cet incontournable « quatre heures ».

Chansons bretonnes traditionnelles, chansons françaises populaires, chorégraphies, anecdotes, clins d’oeil, crêpes, petits gâteaux et café chaud ! Une douce invitation à la joie de vivre et au partage...

Une création originale de Maya LE STRAT Rozenn TALEC. SYNOPSIS

En entrant, le public découvre Rozenn et Maya déjà affairées dans leur « cuisine », pimpantes dans leur robe des années 50, elles accueillent et installent chaque personne. Souriantes et complices, elles commencent à deviser avec le public autour de cet instant unique, gourmand et joyeux que représente ce fameux « goûter ».

En breton, en français, ça papote et ça chante, jusqu’à ce que l’horloge sonne : quatre heures !

Alors en parfaites maîtresses de maison, Maya et Rozenn apportent les cafetières fumantes et les assiettes de lichouseries. Le café coule dans les tasses, les crêpes n’attendent plus que de faire trempette, et les petits gâteaux se font plus appétissants que jamais !

Pendant que leurs invités dégustent, une tasse de café à la main elles disent des poèmes, racontent des histoires, et dansent en chantant des airs bien connus… Une fois les tasses vides et les doigts léchés, chacun repart avec le ventre plein, des refrains dans la tête, sur les lèvres encore un peu de chocolat, et un sourire...

Quelques Chansons - Quelques Textes • La chanson des jumelles - Michel Legrand, • Les Amants d’un jour - Edith Piaf • Ne tra ne blij din-me ‘vel ur banne kafe • Couleur Café - Serge Gainsbourg • Son ar c’hrampouzh • Tea for two - Franck Sinatra • La itu lon la • Son ar chistr • La balade irlandaise - Renaud • Kan ar Merc’hed • Moi si j’étais un homme - Diane Tell • Enivrez-vous - Charles Baudelaire • Déjeuner du matin - Jacques Prévert Avec Maya Le Strat et Rozenn TALEC

Son personnage, Angèle Rougeot, une femme qui a grandi dans les années 1950, se raconte en chansons. À chaque anecdote de sa vie, à chaque souvenir correspond une chanson. Laissez-la vous prendre la main et vous emporter gaiement dans ce voyage musical de Mistinguette à Charles Aznavour, en passant par Frehel, Edith Piaf et Charles Trenet. Tous pourront reprendre avec elle les refrains de ces chansons bien connues.

Grâce à ses talents de comédienne, sa voix cha¬leureuse, son énergie, son jeu de scène, Maya Le Strat saura captiver son public et réchauffer leur coeur…

Quelques brèves

Une drôle de dame, dont on sent qu'elle a traversé une vie bien remplie, nous amène en voyage dans ses souvenirs à travers des chansons que nous connaissons toutes et tous. Maïa joue et chante avec une émotion et un plaisir partagés, un spectacle-concert léger et frais qui ne verse pas dans la facilité pour autant car la profondeur n'est jamais bien loin et l'émotion présente comme un fil rouge tout au long du spectacle. Simple, sincère, un beau moment.
Guillaume Robic Directeur du Centre Culturel de Cléguerec
Dimanche, en plus du déjeuner de gala servi aux anciens de la commune, la municipalité et le CCAS ont eu la bonne idée d'inviter Maya Le Strat, une jeune comédienne professionnelle pour se produire dans un petit « one woman show », juste au moment du café, sur une scène improvisée. Ont alors défilé des instants d'émotion avec des souvenirs du temps enfui mais aussi moments de drôleries teintés de truculentes gentillesses, celles de la vie de tous les jours... Une invitation au partage et à la joie de vivre par une talentueuse jeune artiste. © Le Télégramme http://www.letelegramme.fr/finistere/langolen/maya-le-strat-de-jolis-moments-d-emotion-04-10-2017-11688759.php#oYT34oQvXSOXHOZT.99